Salvador Foyer

Nos Petits Freres Et Soeurs

 

Salvador

Un peu d'histoire

Le drapeau a été adopté le 17 Mai 1912. Le bleu et le blancs sont les couleurs utilisées par les pays d’Amérique centrale après avoir obtenu leur indépendance de l’Espagne en 1823. L’emblême du centre représente les 5 drapeaux des nations de cette union.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappel du contexte démographique et économique

Population : 5 500 000h
Superficie : 20 742 km² (un des plus petits pays d'Amérique centrale Latine)
Mortalité infantile : 32.1‰
Espérance de vie : 66 ans

Une histoire semée de malheurs

De 1980 à 1992, le pays a été déchiré par une guerre civile atroce. Au cours de ces 12 ans de combat, ce sont plus de 80 000 victimes qui ont été estimées.

En 1998, le Salvador compte parmi les victimes de l'ouragan Mitch. Depuis cette catastrophe, la peur n'a pas quittée les habitants de ce pays et les enfants sont particulièrement touchés. L'aide internationale s'intensifie. Ce sont près de 6 000 orphelins qui ont trouvé refuge à Tegucipalpa, capitale du Honduras. Avant l'ouragan, les autorités ne pouvaient pas prendre en charge les orphelins et après on peut comprendre qu'elles étaient encore moins en mesure de le faire.

Ensuite en 2001, soit 3 années après l'ouragan, une nouvelle catastrophe naturelle anéantit le pays. Des milliers de personnes étaient ensevelies vivantes, victimes du violent séisme qui terrassait une partie du pays. Ce sont plus de 80 000 personnes, dont des milliers d'enfants, qui sont plongés dans le dénuement le plus absolu, tandis que des répliques du terrible séisme font de nouvelles victimes.

 

L'action de Nos Petits Frères et Sœurs

Nous avons fondé notre 6ème orphelinat à Santa Ana en 1999, à environ 100 km à l'ouest de San Salvador, la capitale. Le dernier tremblement de terre en Janvier et Février 2001 a malheureusement rendu les locaux inutilisables. C'était un miracle qu'aucun des enfants n'ait été blessé. A chaque instant, ils menaçaient de s'effondrer. Pour des raisons de sécurité, les enfants dormaient dans la cour, à la belle étoile et le seul local, moins endommagé que les autres, abritait les filles qui dormaient avec les tout-petits. La classe se faisait en plein air, puis l'association française a pu organiser l'envoi de tentes militaires, par cargo, qui ont servi de salles de classe. Les enfants ont cependant tous été traumatisés par cette expérience. Le personnel les a aidé à retrouver leur sentiment de sécurité. Devant l'afflux des enfants venant de tous les coins du pays et malgré des moyens en place limités, Olegario Campos, le directeur et son épouse - ex-pequeños mexicains - ont fait un travail remarquable, Ils ont créé une atmosphère chaleureuse, indispensable pour aider ces enfants au passé difficile. Aujourd'hui, le nouvel orphelinat permettant aux enfants d'être tous ensemble et de bénéficier de leur propre école est sorti de terre. Nos Petits Frères et Sœurs s'occupe actuellement d'environ 380 enfants et chaque semaine de nouveaux arrivent. Il est prévu en 2006 de construire 8 classes supplémentaires pour l'école.